5 juin 2014

J'ai fait du mal à mon fils ...





Oui, j'ai fait du mal à mon fils et je ne m'en remettrai jamais. Cette culpabilité me poursuit jour après jour. Je ne veux pas me déculpaliser en même temps, ce ne serait pas juste vis-à-vis de lui. Ce mal être qu'il a vécu, qu'il vit encore actuellement, c'est ma faute !


 Alors , bien sûr que non, je ne lui ai pas fait du mal physiquement ... mais psychologiquement oui !!! Et il devra se construire avec ça, c'est son vécu à lui, et c'est ce que moi, sa maman je lui ai infligé. 

Vous vous demandez tous: Mais de quoi parle t'elle ?

J'en arrive donc à la petite histoire ... 

Voilà la chose très imagée et surtout très simplifiée. Ce ne sont même pas des paroles que j'ai dites qui lui ont fait du mal, ce sont mes actes...Et voilà ce que mes actes auraient donné si je les avaient traduit à l'oral : 


  • Vas-y mon chéri, attache toi à cette personne "digne de confiance".
  • Offre lui tout ton amour car je dis que c'est une personne honnête qui ne nous fera pas de mal.
  • Rigole et joue avec lui, il sera un bon ami.
  • On te fait une petite soeur mon chéri, on va être une famille ^^. 
  • Maman est heureuse et on le sera toujours avec lui ....


Je m'en veux, si mon fils, mon petit garçon de presque 9 ans pleure beaucoup de soirs...

Je m'en veux quand je le vois dans la cour le regard dans le vide, à repenser à lui, et nos activités à l'extérieur.

Je m'en veux quand il me dit en pleurant : " il a voulu faire notre bonheur, il a fait notre malheur !!!! " 

Je m'en veux quand il étale des photographies de lui et qu'il les regarde en me disant : "T'as vu là il y avait tel meuble, et tu as vu là il était content ... "

Je m'en veux quand mon fils sanglote en disant : " dis lui qu'il revienne stp" ... 


Voilà pourquoi, je suis une maman solo qui dit qu'elle ne refera pas sa vie. Non pas que ce ne soit pas possible, non ... Mais juste pour protéger mes enfants et pour ne plus avoir à assister à leurs chagrins causés par ma faute. 
Je ne veux pas qu'une autre fois mes enfants aient à s'attacher à une nouvelle personne qui partira ... 

Je m'en veux d'y avoir cru, et d'avoir par la même occasion fait croire à mon fils que cet homme là allait tout faire pour nous, pour notre bonheur, et pour notre famille ... 


Pardonne moi Aymeric ... 
Désormais, toi & Louise je vous protègerai de ça ... 




11 commentaires:

  1. Tu sais tu n'y ai absolument pour rien. C'est la vie qui veut ça. Tu y a cru et quoi de plus normal puisque tout te faisait penser qu'il serait là pour toujours ! Ton grand garçon soignera son chagrin ne t'inquiète pas. Car toi tu es là et ce chaque jour, à chaque moment de sa vie qu'il soit bon ou moins bon. Tu ne dois pas t'interdire le bonheur car oui c'est encore possible même sans lui mais avec un autre. Cet autre saura surement prendre soins de vous trois. Les enfants comprennent très vite et son souvent plus malheureux de nous voir triste. Ne t'en veux pas, tu n'y es pour rien, tu ne pouvais pas prévoir ma belle. Courage ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je sais mais c'est tellement dur de voir souffrir son enfant... J'ai toujours essayé d'être une bonne maman ... Il a un bon papa heureusement ... Après j'essaie de rester positive, mais le soir venu, je m'effondre ... Merci Vanessa, gros bisous à toi et tes puces ... J'ai l'impression que pour toi, la séparation se passe bien ...

      Supprimer
  2. Tu ne peux pas t'en vouloir d'avoir voulu être heureuse!
    Au contraire, tu as été humaine: et c'est ça qui peux soulager ton fils. Non pas de lui faire croire que maman a échoué à être invincible, mais plutôt en lui expliquant que tu es humaine, donc imparfaite. Que tu as fait une erreur, qu'il en fait, que l'on en fait tous.
    Expliquer à ton fils que si cet homme n'a pas voulu être heureux, c'est sa décision; et que ton fils peut décider de sa vie à lui, avec ou sans cet homme.
    Et que l'échec, comme la réussite, fait partie de la vie.
    Et c'est en réussissant à supporter ces manques que l'on peut vivre.
    Bon courage à vous la jolie petite famille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai voulu être heureuse et je l'était vraiment ... Lui aussi se disait heureux, ... Les photos me remémorent des moments des instants de nos vies, et je me rappelle de phrases de dites de sa part, et de son bonheur qu'il vivait ... Je lui en veux ! J'espère que cette épreuve lui fera comprendre beaucoup de choses pour qu'il se blinde plus tard... Mais merde à son âge, il ne devrait pas se soucier de ça !!! Merci pour ton commentaire et pour le "jolie petite famille, je fais ce que je peux ^^ ...

      Supprimer
  3. Bel article mais je trouve que tu n'y ai pour rien demande aux enfants de divorcés, en plus tu as le bon comportement ne pas demander à choisir car c'est souvent là l'erreur des adultes demander aux enfants de faire un choix dans leur amour donc s'il continu de l'aimer tant mieux, s'il garde des photos tant mieux s'il veut en parler tant mieux c'est son chemin pour se construire et c'est aussi la mémoire pour sa petite sœur car entre eux un jour ils se parleront de tous ça
    J'ai perdu mon papa étant jeune c'est une séparation qu'on ne peu pas recoller mais j'en ai jamais voulu à ma maman mais en grandissant, comme a voulu nous privilégier et pas refaire sa vie, j'ai souffert quand j'ai commencé à sortir et la laisser seule alors qu'on était très complices et il m'est arrivé de refuser de m'amuser pour rester sur le canapé à ses cotés la sachant seule et dans un sens malheureuse dans sa vie de femme donc ne commet pas cette erreur pour eux aujourd'hui ils ont besoin de toi mais en grandissant ils vont prendre leur vie en main et avoir des copains alors ils voudront vivre mais risque de se freiner si tu restes seule, alors pas obligé que tu retrouve quelqu'un mais laisse faire la vie et si ça se présente parles en avec eux et demande leur ce qu'il en pense même si ç devait pas marcher et tu verras tu seras surprise !! allez courage et surtout ne dis pas ça tu lui a rien fait à ton magnifique bonhomme <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je le laisse effectivement penser pas lui-même
      ... Et oui il l'aime ! Et il voudrait qu'on revienne comme avant , forcément car nous étions heureux !
      J'espère qu'il sera très proche de sa petite soeur pour lui expliquer un peu son histoire ...
      Ce que tu me dis me fait réfléchir ... Sur le fait que du coup adolescente tu n'osais pas trop laisser ta maman seule, je ne m'étais jamais projetée dans ce sens ... Merci, ça va me donner à réfléchir... De toute façon , je ne suis pas prête et oui, je laisse faire la vie... Mais comme tu l'as compris, je l'aime encore ... Et heureusement ça prouve que j'ai été sincère et que j'ai fait ma fille avec un gomme qui était important pour moi ... Ce qui me tue c'est que mon ex est encore plus malheureux sans nous ... incompréhensible ... Bisous et merci beaucoup ^^

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Oui ça fait 8 mois qu'il est parti et nous sommes toujours malheureux, lui , mon fils et moi même !

      Supprimer
  5. Tellement touchant tu n'y es pour rien, mais j'imagine que ça doit être une situation bien compliquée à vivre ..
    Couage

    RépondreSupprimer
  6. Euh, les pères respectifs sont aussi "coupables" que toi, si coupables il doit y avoir car à ce que je sache, tes bébés, tu les as pas faits toute seule. Beaucoup de courage et sache que je te comprends très bien ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Je suis tombée par hasard sur cet article et en tant que ex maman solo cette histoire me fait penser à la mienne Je suis restée volontairement seule avec ma fille (plusieurs années) pour éviter qu'elle ne s'attache à quelqu'un qui, peut-etre, ne resterait pas auprès de nous. J'étais uniquement guidée par la peur de souffrir. Jusqu'à ce que je rencontre l'homme qui partage actuellement notre vie, j'ai pris conscience que l'unique image qu'avait ma fille de la vie de famille c'était d'etre seule avec sa maman, elle ne savait pas ce que vivre en famille signifiait (je précise qu'elle va avoir 11 ans). Elle n'avait pas d'autre schéma que celui que je lui imposais. Je veux qu'elle puisse grandir et se construire en ayant conscience de ce que signifie le mot couple. Tout cela sans me forcer, je ne suis pas en couple juste pour ma fille, je le suis aussi pour moi car je ne suis pas qu'une maman. Or pour ma fille, je ne représentais que cela une maman et non une femme. Je veux qu'elle comprenne que l'on peut etre heureuse seule ou accompagnée. Je ne sais pas si je suis très claire dans mes propos car ça reste encore récent et difficile d'en parler. Je pense qu'il faut laisser le temps faire son travail et laisser certaines cicatrices se fermées pour pouvoir avancer et se projeter.

    RépondreSupprimer

A vous ...