12 févr. 2014

Ma soirée avec une nympho ...

Ah avec ce titre, des clics il va y en avoir, hein les petits voyeurs ! Quoi elle a fait quoi avec qui ? Non, non, non , dans ce post, vous n'aurez pas de ragots sur moi, désolée ! 


Mais oui, cet article parlera de sexe....dans tous les sens !




Vendredi soir entre filles, on décide d'aller voir l'oeuvre cinématographique de Lars Von Trier. Mais dingues que nous sommes, on enchaîne le 1 et le 2 soit plus de 4 heures de films. 

Nymphomaniac 1 est interdit aux moins de 16 ans alors que Nymphomaniac 2 est interdit aux moins de 18 ans, je reviendrai dessus.

Nous voilà installées. La lumière s'éteint, le film commence et on ne sait pas vraiment ce qui nous attend. 
Musique angoissante, couleurs sombres, ça fait plutôt penser au début d'un film d'horreur. Du coup, moi, la fifille, j'avais un peu peur. Mais non, le film démarre et au bout de quelques minutes à peine, vous serez plongés dans un film un peu "porno" quand même et non pas "érotique" car on y voit des images, des plans, des scènes plus qu'évocatrices... 
Si vous pensez que les actes sont juste suggérés : non !!! On voit ! 
Des sexes, des actes, des gens nus, tout y passe... 


La différence entre le Nymphomaniacs 1 et le 2, c'est que dans le premier, on ne nous montre pas de violences physiques ! Dans le 2, certaines scènes, et même une bonne partie du film sont axées sur des travers sadomasochistes, et ces scènes-là sont difficiles (pour ma part) à regarder. On a donc du cruel, du sadisme, de la perversion, avec en fond toujours la sexualité de cette femme.

Comme dans tous les films de ce réalisateur, on retrouve Charlotte Gainsbourg, qui est dans le rôle de Joe, la nymphomane. Elle revient sur toute sa vie sexuelle, de sa plus " tendre" enfance à ses 50 ans, en plusieurs chapitres.
Donc en fait, il y a plusieurs actrices : Joe enfant, Joe ado et jeune adulte, puis Joe adulte mature, et là c'est Charlotte Gainsbourg. Sinon,  c'est une autre actrice, Stacy Martin, et de ce qu'on m'a dit, c'est son premier film (je pensais même que le réalisateur avait fait appel à une actrice porno tellement il y a des scènes ultra hot avec elle). 

On retrouve aussi Shia LaBeouf, un acteur américain que vous connaissiez si enfant vous regardiez comme moi la série " La guerre des Stevens ".

On aperçoit également Christian Slater et Uma Thurman. 




Heureusement qu'on m'a dit que ces versions-là étaient censurées, je n'imagine même pas si elles ne l'avaient pas été.

Certaines scènes peuvent être amusantes même si le fond du problème "la nymphomanie", ramène toujours au malheur, au désespoir.
Le film parle donc énormément du plaisir féminin. On l'oublie souvent celui-là ! C'est donc finalement bien un film cérébral.

Alors ne pensez pas qu'à la fin du deuxième film, vous serez excitée à vouloir tout tenter. Non, à la fin , on a juste envie de se dire ouf, je suis passée à travers cette maladie.

Parce que faire l'amour simplement, c'est quand même drôlement bien ! 





2 commentaires:

  1. Oui si on se connait on peut jouer avec ses envies, ses fantasmes mais si ça devient glauque c'est pas la peine...le principale je crois pour chaque femme s'est de respecter son intégrité, écouter son instinct...bravo pour ton blog (Viviane)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, et oui c'est important de s'écouter ...

      Supprimer

A vous ...