25 août 2013

J'ai testé ...accoucher après une conisation ... Le récit de mon accouchement !!!



Bonjour,

bon aujourd'hui je vous parle de quelque chose de très personnel .Cet article est difficile à écrire mais je le fais aussi pour informer certaines femmes qui comme moi auraient subi une conisation.
Car pendant ma grossesse j'ai cherché souvent des vraies témoignages sur le sujet et à part tomber sur des forums ou tout et n'importe quoi se dit , je ne trouvais rien qui répondait vraiment à mes questions.....


Alors pour celles qui ignorent ce qu'est une conisation :

C'est une ablation du partie du col utérin pour cause de cellules cancéreuses ...
Un col de l'utérus fait 4 cm.... Il ne me restait que 1 cm .... la cicatrice en gros c'est tout !

Voilà pourquoi j'ai passé une bonne partie de ma grossesse à me reposer ou même à être alitée ....car cette intervention risque soit de provoquer des accouchements prématurés ( ouverture trop rapide du col ) soit un accouchement normal soit une non ouverture du col ce qui amène à une césarienne ( et oui la cicatrice est trop dure et solide pour se réouvrir !! )


Pour ma part j'ai réussi à arriver au terme de ma date prévue de grossesse ... soit le 20/08/2013 .... et donc ce jour là je me suis rendue à l'hôpital pour vérifier la santé de ma puce et voir ce qu'on allait faire ... 
Mon col etait court ( normal ... ) fermé, pfff, et la cicatrice était très dure !!! La sage femme me dit que ce n'est pas encore pour tout de suite et que l'accouchement ne se déclenchera pas avant une bonne semaine naturellement et donc elle me propose de revenir le lendemain pour un déclenchement par tampon ... 


Nous acceptons ...

Donc le rendez vous est pris, demain , soit le 21/08/2013 nous devons arriver à 6h30 à l'hôpital ... La sage femme nous a prévenu , ce sera certainement très très long et elle ne garantissait pas le résultat !

Mais la nature en a voulue autrement ... et Madame la sage femme de la veille s'est trompée ... à 4 h du matin je me réveille avec une grosse contraction ... Je me dis que non que ce n'est pas ça j'essaie de me rendormir mais bim , 20 minutes plus tard , re grosse contraction ... 
A 5h réalisant que ce doit quand même bien être un début de travail je décide de réveiller homme et de lui proposer d'aller un peu avant notre rendez vous, à la maternité .... 
Les contractions se rapprochent ... La douleur s'intensifie ... 
5h30 ..... Nous arrivons là bas et expliquons notre cas .... Branchée au monitoring, la sage femme constate que j'ai des contractions toutes les 2 minutes, qu'elles sont très fortes, elles dépassent du papier , on ne voit même pas le pic, mais que malheureusement pour moi , elles ne sont pas du tout efficaces sur mon col ... 

J'angoisse, surtout que du coup elle commence à me demander quelles sont mes craintes concernant la césarienne , etc ... 

Nous attendons homme et moi dans une salle de pré travail et j'ai très mal ... Les contractions sont difficiles à maîtriser , j'essaie de respirer .... 

8h30 ... La sage femme revient et voit que le travail n'avance toujours pas ... Elle me propose une piqûre ( das la cuisse ) avec de la morphine qui aura pour effet de me calmer un peu la douleur des contractions et peut être même avec un peu de chance permettre au col de s'ouvrir un peu , suffisamment pour pouvoir poser une péridurale par la suite ... 

La piqûre me rend un peu " stone" mais ne calme pas la douleur ressentie  .... Voilà pourquoi une heure plus tard , soit à 9h30 , je leur signale que j'ai du mal à gérer ... Elle vérifie l'état de mon col et ô miracle , celui ci s'est ouvert de 2 cm .... Nous sommes vraiment heureux, enfin je vais pouvoir de 1 accoucher certainement par voie basse et de 2 pouvoir bénéficier de la péridurale afin de me soulager car la douleur s'intensifie vraiment ... 

Nous marchons donc jusqu'à la salle de naissance pour attendre l'anésthésiste qui ne devrait pas tarder à arriver ...

Une fois installée à nouveau sous monitoring ... je me sens de plus en plus mal, je ne gère plus du tout la douleur, je crie , je hurle, je deviens bestiale ... je râle ... homme ne me reconnait pas... il ne sait pas quoi faire !! Je le supplie d'aller les chercher, ce qu'il fait mais elles ne veulent pas , elles lui disent qu'il faut que je sois patiente que l'anesthésiste va arriver rapidement ... 
5 minutes plus tard je le renvoie même si homme est gêné d'aller redemander, il s'exécute me voyant trop trop mal !
Elles lui redisent à nouveau d'attendre !!! 

10 h , voilà ma sauveuse !!! L'anesthésiste arrive enfin , et elle demande à mon homme de sortir de la pièce pour faire la piqûre .... 
De là elle me demande de m'asseoir et là je lui explique qu'à ce moment là il m'est impossible de bouger ... elle ne comprends pas pourquoi, .... Je lui demande de l'aide alors elle fait venir un de ces collègues ... 
Celui ci m'aide, il s'installe devant moi .... je n'en peux plus, je le regarde et lui demande de m'aider à accoucher ... Il me dit non là on va vous piquer ... ça va aller !!! 
Je le supplie du regard ... tout en bougeant, remuant de douleur !!! 
L'anésthésiste me couche donc sur le côté pour mieux maitriser mes mouvements mais là je redis au Monsieur svp aidez moi ça pousse en bas ... Pris de doutes, il soulève ma cuisse et relève la tête tout paniqué en disant je vais chercher les sage femmes elle accouche là ... !!!!!!!

Il revient accompagné de beaucoup de monde ... et me dis Madame, là on ne peut pas vous poser de péridurale, votre petite est là il va falloir pousser , comment voulez vous accoucher ? 
Je suis totalement perdue, comment ça, accoucher là tout de suite, mais sans péridurale, mais comment faire comment gérer cette douleur ??? Je réponds tout simplement : " mais je veux mon chéri avec moi !!! " ...
Oui , ils l'avaient tous oublié, lui est sorti pour une piqûre à laquelle il n'avait pas le droit d'assister et depuis quelques minutes il voyait bien que tout le monde courrait partout et personne ne lui disait rien .... 
Bref, mon chéri arrive à mes côtés, je lui dis que je ne vais pas y arriver, je suis vraiment affolée ... 

Et voilà c'est parti , il faut qu'à chaque contraction je pousse ... Chose que j'essaie de faire, mais je sens bien que mes poussées n'ont aucun effet ... Je leur demande si je peux changer de position car je suis toujours couchée sur le côté et je n'arrive pas à prendre appui .... On m'installe sur le dos, position classique ^^  Je réessaie de pousser autrement et là je ressens , oui je ressens que ça s'ouvre, je ressens que je pousse bien , je ressens que ça déchire tout ( que je déchire tout ^^) mais encourager par les voix qui me disent " oui ça c'est bien vous faites du bon travail !" je continue .... 
A ce moment là je connais la douleur extrême, atroce,ça brûle , ça gêne, ça fait mal ... 
Et je me met donc dans un état second ... 
Voilà ce que je me suis dit, ok , tu vas avoir très mal alors quitte à avoir très mal autant que ça dure le moins possible ...abréger la souffrance quoi !!!! Alors j'ai poussé à ne plus m'arrêter , à presque pas respirer ... les yeux fermés   .... ne plus penser juste la faire sortir .... allez une deuxième fois, vite !!!!! allez pense pas pense pas pense pas !!!
Et voilà j'entends le fameux " ne poussez plus , c'est bon !!! " Il est environ 10h20 ... 
Mais ...

Ma puce est violette et elle a le cordon autour du cou !!! Vite , ils lui le coupent et elle reprends de bonnes couleurs et ENFIN ils me la posent sur moi ... 
Vu ma position, je peux à peine relever la tête pour voir ma fille ... J'ai envie de profiter de ce moment mais il faut faire sortir le placenta qui sort sans trop de difficultés ... 
Une sage femme m'appuie sur le ventre pour vérifier que tout est bien évacué mais , aie, je perds énormément de sang !!! ,  elle rappuie sur mon ventre, et re bam je perds trop de sang ... Vite ils me perfusent .... 
A ce moment ils comprennent, que je suis déchirée, et oui c'est mon utérus qui a lâché !!! Donc il faut vite me recoudre de l'intérieur ... 
Je suis très énervée , j'ai mal , je veux juste profiter de ce moment précieux avec mon homme et ma petite fille ...  
La sage femme commence à me faire les points à vifs, aie ... j'en peux plus de souffrir, c'est quand que ça s'arrête !!!! je leur demande de me laisser tranquille, je n'en peux plus ... je n'arrive même pas à voir ma petite fille ... 

Après m'avoir fait tous les points de suture, ils partent tous ... faut dire que je ne les ai pas ménagé avec mes paroles ... 

Et là on réalise, on a notre fille, je suis là en vie elle aussi et mon homme pleure de bonheur !!! 

Cet accouchement restera gravé en nous ... Mais j'ai beaucoup de mal à réaliser , à comprendre ce qu'il s'est passé, à encaisser le fait qu'elles n'aient pas vérifié avant l'état de mon col, qu'elles n'aient pas cru que j'étais vraiment en train d'accoucher ...

La sage femme n'est pas venue me voir pour discuter de tout cela avec moi, et à vrai dire je ne sais même pas son nom ou même prénom, elle ne s'est même pas présentée à nous ... 

Comme quoi , un col peut ne pas s'ouvrir pendant 5 heures ... puis en quelques minutes arriver à dilatation complète ... Rien n'est sûr, jamais on ne peut anticiper la nature, le corps humain agit , réagit de multiples façons et apparemment j'en suis la preuve .... 

Ce récit pour vous qui me suivez  .... J'espère que vous ne serez pas trop dure avec la rédaction de mon article, je l'ai écrit à vitesse éclair, là , car c'est le meilleur moyen " pour moi" de vous décrire au mieux mes émotions ...


Je vous laisse donc avec la présentation de celle qui fait l'objet de l'article d'aujourd'hui ... Mademoiselle Louise !!! 





25 commentaires:

  1. En tout cas, bravo pour ton courage!!!
    Et parfois, les medecins ne nous prennent pas au sérieux!!! C'est grave!!!
    Félicitations pour ce récit et bienvenue a Melle Louise...
    Gros Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Bienvenue à ta petite Louise, elle est magnifique.
    merci pour ton récit tout en émotions. Quelle belle leçon de courage.
    Bises à toi et aux tiens, courage pour les prochaines semaines à venir.
    Véronique

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique récit !
    J'ai vécu aussi un accouchement où c'était trop tard pour la péri, mais pourtant j'ai hurlé toute la nuit, mon col ne s'ouvrant pas, il était impossible de faire la péri et d'un coup, d'un seul il s'est ouvert ... Mais le temps de me transférer en salle d'accouchement, d'appeler l'anesthésiste ... que je n'ai pas vu du tout ! j'ai accouché, avec l'aide de l'oxygène (qui soulage rien du tout !) Comme toi je me suis dit que mes douleurs s'arrêteraient quand j'aurais expulsé, ce que j'ai fait rapidement pour ne plus souffrir ! Et j'ai aussi été recousue à vif ... parait que le vagin est une zone sans nerf et que donc on ne ressent rien, dixit la SF ... ben voyons !

    Je ne connaissais pas le conisation, j'ai donc appris qqch de ton récit, qui comme chaque récit d'accouchement, est très beau et me donne la larmichette !

    Bienvenue à ta petite Louise !

    RépondreSupprimer
  4. Accouchement dans la douleur et manque de réaction des équipes, j'ai connu ça ! Je ne pensais d'ailleurs pas connaitre un jour une telle souffrance... mais nos enfants en valent le prix. Tout le bonheur du monde pour vous et à très vite !

    RépondreSupprimer
  5. coucou, bienvenue à ta petite louise, quel courage et merci pour cet article, je ne connaissais pas du tout ce terme ni les conséquences, gros bisous et tout plein de bonheur à vous ;)

    RépondreSupprimer
  6. Tu as été très courageuse. Grâce à ta patience tout au long de ta grossesse et à ta combativité lors de ton accouchement ta petite Louise est arrivée au monde en parfaite santé. Tu peux être fière de ce que tu as accompli. Virginie

    RépondreSupprimer
  7. Wow ... Je pensais avoir été vernis pour Timéo mais soudain ma césa sous anesthésie générale me parait etre une bonne chose !!! Maintenant le meilleur reste à venir !!!! Féliciatations à vous deux et Bienvenue à Mademoiselle Louise !!!

    RépondreSupprimer
  8. wow moi qui pensait avoir été vernie pour Timéo ... Ma césarienne sous anesthesie générale me parait soudain être une tres bonne chose !!! Il me reste à vous féliciter et souhaiter la bienvenue à Mademoiselle Louise...

    RépondreSupprimer
  9. danielle skrzypczak28 août 2013 à 13:05

    bonjour,je suis la cousine de ta maman,je tiens tout d abord a te féliciter pour cette belle petite poupée qui porte un si joli prénom...je viens de lire le récit de ton accouchement qui m a beaucoup fait penser a la naissance de Clothilde une de mes petites filles,nathalie(ma fille)a eu une grossesse correcte,mais un accouchement tres difficile,la sage femme qui s est occupée d elle,ne l écoutait pas ,n écoutait pas la souffrance qu elle lui décrivait,nathalie l a supplié de lui faire l épisiothomie,mais elle ne l a pas écouté,et résultat déchirure complète,intérieur et extérieur...elle aurait dû faire venir le médecin,mais Madame était préssée de rentrer chez elle......un peu plus tard le médecin est venu et a dit a Nathalie qu il aurait dû faire une césarienne,car bébé Clothilde mesurait 52cm pour 4kg170,depuis Nathalie a beaucoup de problèmes de santé,tout doucement cela va s arranger.......Clothilde va très bien belle petite puce de bientôt 19 mois.....je n ai pas le plaisir de te connaître mais je me permets de te faire de gros bisous et un gros calin a ta poupée,bisous a tes hommes et je te souhaite beaucoup de bonheur

    RépondreSupprimer
  10. ouahhh que d 'émotions! heureusement le bonheur de serrer la petite etait au bout!
    je ne connaissais pas la conisation...
    je n ai pas eu le temps d une peri non plus pour ma ptite puce, et pour mon grand elle n a pas marché!

    bonne soirée!

    RépondreSupprimer
  11. Aie aie oui en effet. Heureusement vous allez bien toute les 2 :)

    RépondreSupprimer
  12. merci pour ce beau temoignage tres émouvant et pourtant tellement vrai de bonheur ,belle vie a vous

    RépondreSupprimer
  13. Bravo, pour ce recit. En effet rien ou presque post conisation. Je suis maman depuis 4mois, un accouchement " de reve comme dis mon mari" car en 2 h 30, sans peri et sans episio pour un premier bebe, avec une sage femme qui a ete geniale. ( apres 3,5 mois couchée pour une menace d accouchement à 5,5mois... Et une lesion infiltrante du col decouverte au debut de la grossesse). Jai subi une conisation il y a 2 mois, et la suite me fait peur car jai encore des douleurs sur le col. J espere pouvoir mener à terme une autre grossesse. En tout cas, je vous souhaite beaucoup de bonheur avec cette princesse!

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour ce récit d'une grossesse post conisation. Je dois moi aussi subir cette intervention la semaine prochaine et, évidemment, j'ai peur pour le bébé. Je n'ai rien trouvé en effet sur le net et cela fait d'autant plus peur car on a l'impression que cela ne se pratique pas pendant la grossesse. A combien de semaines as tu subi l'intervention? Pour ma part je serai à 21 semaines. Quand tu dis t'être reposée suite à l'interention, as-tu pu reprendre le travail? es-tu restée allongée? Merci.

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour ce récit d'une grossesse post conisation. Je dois moi aussi subir cette intervention la semaine prochaine et, évidemment, j'ai peur pour le bébé. Je n'ai rien trouvé en effet sur le net et cela fait d'autant plus peur car on a l'impression que cela ne se pratique pas pendant la grossesse. A combien de semaines as tu subi l'intervention? Pour ma part je serai à 21 semaines. Quand tu dis t'être reposée suite à l'interention, as-tu pu reprendre le travail? es-tu restée allongée? Merci.

    RépondreSupprimer
  16. Trés émouvant ce récit , j'en ai les larmes aux yeux. Moi aussi j'essai une nouvelle grossesse après conisation et pour le moment rien... j'ai peur de ne plus reussir a avoir un enfant. C'est dur devivre dans cette angoisse chaque jour. Courage a toute celle qui sont dans mon cas et n'oublier pas qu'il y a toujours espoir .... la preuve dans ce beau témoignage.

    RépondreSupprimer
  17. Merci d'avoir partagé ton histoire. Je suis enceinte également après une conisation et la sage-femme qui fait ma préparation m'a expliqué qu'après une conisation il était fréquent d'avoir une dilation qui s'arrête, se bloque pendant un certain temps puis une fois repartie soit hyper rapide comme ça semble avoir été ton cas.

    RépondreSupprimer
  18. J'ai les larmes aux yeux en lisant ton récit, je vais subir une conisation bientôt et je n'ai pas encore d'enfants, j'ai très peur de ne pas arriver à en avoir plus tard....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ne t inquiétés pas trop, beaucoup de femmes ont des enfants après une cotisation, même si tu.restes couchée tu as de fortes chances d y arriver. Bon courage pour ton intervention, n hésites pas à venir m en parler si besoin, sur Facebook c'est plus facile en passant par les mp...

      Supprimer
  19. Bonjour et merci pour ton récit. Oh j'ai subi une conisation en août suivie d'une hémorragie lors de la chute d'escarre qui m'a coûté 4 jours de clinique et deux transfusions de sang. Aujourd'hui, nous voulons nous lancer dans essais bébé 2 et c'est intéressant d'avoir des témoignages comme le tiens. Bonne continuation. Lili.

    RépondreSupprimer
  20. bonsoir je vient de lire votre histoire qui ma beaucoup touché aillant vécu a peut prés la même chose , j ai eu une conisation a 22 ans et j’étais enceinte mais j'ai du avorté du faite que ça évoluais vite selon les dire du gény si j allais au bout ce serais juste une catastrophe la maladie aurais trop évolué j'ai donc très mal vécu cela et j ai mi de nombreuse année a m'en remettre je ne devais pas tomber enceinte l année qui as suivie la coni j ai donc mi un implant et j ai pris 22 kilo ans un ans je l ai retiré , j ai eu mon troisième enfant le gényco ma dit que il serais soit préma soit que il ne résisterais pas . j ai passé un grossesse d'enfer malade mon coeur s'embalais a six mois j ai eu énormément de contactions, j ai appeler la maternité qui ma dit de rester chez moi que c'était trop top j ai souffert le reste de ma grosses je n ai pas été asser surveiller . j'ai bien heureusement été au bout de ma grosses et mon bébé miracle est arriver le jour j je voulais allez au toilette mais je saignais j ai donc appeler les pompier premiere foit de ma vie mais avant j ai appeler la clinic qui ma dit appeler un taxi ..... bref les pompier sont arriver mais il voulais toujours s'arreter sur le coté pour que je pousse je leur disait non je veut arriver a l hopital en vous écrivant la j ai des frisson en arrivant il on vue qu'il i avait un probleme il m'on quan même mi la péridurale mon bébé arrivais frontalement ..... alors le génico de garde et rentré et ma dit soit je vous ouvre tout de suite soit il pousse il vous dechir l uterus vous faite une emoragie intern et vous mourez tt les deux je lui ai dit vous avez toute ma confiance de toute façon je n avait pas le choix sur la table l anesthésiste a commencer a me poser le produit de l arachi mais a du l arrêter tout de suite mon cœur la pas supporter je sentais une enclume dans la poitrine presque 5 ans apres mon accouchement je suis traumatisé de tout cela on ne ma pas mise en garde personne ne ma dit que c'était a risque a ce point il mon dit que mon bébé avait été en souffrance longtemps dans mon ventre ( il ce porte a merveille aujourd'huit) mais je m'en suis voulut et j ai aussi compris pourquoi j avais temps souffer .... je ne supporte aucun contraceptif alors arrive ce qui devais arriver le préservatif n'est pas sur a 100 pour 100 foutaise mon génico il s'en fou mais la je vais le voir .... je veut subrir une ablation si vous saviez qu'elle desision difficile a 30 ans ...... mais j'ai trois merveilleux enfants je me doit d'étres la pour eux le plus longutemp possible .en tout cas félicitation a vous je vous souhaite beaucoup de bonheur .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J ai retenu mon souffle le temps de lire votre commentaire en entier et je comprends vraiment ce que ça a du être, moi même ayant très mal vécu cela quelques jours après mon accouchement. Pensez juste à vos enfants et à prendre soin de vous à présent... Pour l ablation, et à cause des mêmes soucis que vous, je l'ai demandé, et on me l à refusé malgré que ouu je peux encore tomber enceinte et ouu je ne pourrais pas mener à terme ma grossesse, c'est tellement paradoxal :-(. Je vous souhaite de surmonter cela peut être grâce au soutien de votre compagnon.... Bisous

      Supprimer
  21. bonjour , je viens de lire votre histoire j ai eu des frissons moi je viens d'apprendre que j ai une infection et je dois subir une conisation sous peu de temps j ai rdv le 06/02/14 avec le medecin , j ai tres peur j ai 30 ans je suis jamais tomber enceinte et en mai j aurais 31 ans . Quand je lis les commentaires des gens sur internet ca me fait plus peur ,ma gygy me dit de ne pas tomber enceinte avant l'opération si c 'est le cas c'est dangereux risque d 'aggraver l infection CN3 .de l'autre coté mon copain ne m'aide pas beaucoup lui a déja un enfant. et même apres je risque de ne pas être maman un jour, je ne sais plus quoi pensé. j ai fait l'erreur de ma vie de ne pas faire des frottis tout les ans .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour bon courage et ne culpabilisez pas, moi j étais très bien suivie, tous les ans et ça m ai quand même arrivé...

      Supprimer
  22. Merci de nous transmettre un peu d'espoir. Je vais bientôt subir ma deuxième Conisation à cause dun hpv16 virulent...je désespère car j'ai 32 ans cette année et un fort désir d'avoir un premier enfant...mais au lieu de pouvoir essayer de tomber enceinte, je suis en attente permanente de résultats qui sont pour le moment toujours mauvais...et comme tu le dis les témoignages sur les forums ne sont pas toujours réconfortants...profite bien de ta petite Louise, quel beau prénom.

    RépondreSupprimer

A vous ...